Actualités

Massey Ferguson célèbre le 75ème anniversaire de la MH-20 – la première moissonneuse-batteuse automotrice de l’histoire

Massey Ferguson a choisi le SIMA pour lancer les festivités marquant le 75ème anniversaire de la MH-20 la première moissonneuse-batteuse automotrice au monde.

Commercialisée en 1938, la MH-20 a révolutionné le monde agricole : pour la première fois, le tracteur est séparé des moissonneuses tractées, ce qui permet aux propriétaires de grandes exploitations d'enregistrer des gains considérables de productivité et de performances. Ainsi, non seulement la mécanisation de l'agriculture fait un bond en avant, mais le terme « moissonneuse-batteuse » fait également son apparition. Les bases sont jetées pour de nouvelles innovations agricoles.

Aujourd'hui, Massey Ferguson fait encore figure de pionnier. Après de nombreuses années d'étroite collaboration avec les exploitants, en vue de créer des équipements adaptés aux nouvelles exigences, elle endosse encore avec plaisir le rôle de catalyseur d'idées et de techniques innovantes, comme cela a souvent été le cas auparavant.

« À l'heure actuelle, Massey Ferguson jouit d'un succès mondial croissant, qui repose essentiellement sur des investissements importants réalisés sur toute sa gamme de produits et visant à répondre aux besoins variés des exploitants, qui recherchent une gamme complète de machines sur lesquelles ils peuvent compter.

C'est dans cet esprit que Massey Ferguson a l'immense plaisir d'annoncer le début des festivités marquant la commémoration des 75 ans de la moissonneuse-batteuse automotrice, qui dureront un an », explique Campbell Scott, directeur du développement de la marque.

« Chez Massey Ferguson, nous éprouvons une grande fierté à l'idée d'avoir inventé tant de concepts qui font désormais partie intégrante des machines agricoles, tels que le relevage trois points, le contrôle électronique du relevage et la technologie SCR. Nous sommes également très fiers que nos prédécesseurs de Massey-Harris aient été les premiers à lancer une moissonneuse-batteuse automotrice.

La célébration de cette remarquable invention et de son 75ème anniversaire nous offre l'occasion d'anticiper sur les retombées des investissements importants que nous avons réalisés dans les technologies agricoles au cours des trois dernières années. Nous espérons contribuer encore au succès des exploitants, établis récemment ou de longue date, qui ont fait confiance à notre marque », ajoute-il.

MH-20 – la première moissonneuse-batteuse automotrice au monde

La MH-20 de Massey-Harris, première moissonneuse-batteuse automotrice au monde, représente probablement l'invention la plus significative de l'histoire de l'agriculture. Lancée en 1938, la moissonneuse-batteuse MH-20 de Massey-Harris introduit non seulement un nouveau mot, mais constitue la première menace sérieuse pour les moissonneuses tractées, largement adoptées dans de nombreux pays. D'autres tentatives de création de moissonneuses-batteuses automotrices s'étaient soldées par un échec.

Mais la nouvelle moissonneuse-batteuse de Massey-Harris a connu un succès immédiat. Elle fonctionnait bien, était appréciée des grands producteurs de céréales et était la première moissonneuse-batteuse d'une nouvelle génération qui finirait par remplacer les modèles tractés, du moins sur les grandes exploitations.

Le succès de la MH-20 s'explique, notamment, par le savoir-faire sans égal à l’époque de Massey-Harris en matière de conception et de production de machines de récolte. Autre facteur déterminant : les compétences de Tom Carroll, à la tête du projet de conception de la MH-20. Originaire d'Australie, émigré en Argentine, Tom a été recruté par Massey-Harris pour son expertise dans le domaine des machines de récolte.

Après avoir convaincu Massey-Harris de la nécessité de créer une moissonneuse-batteuse automotrice, il a finalement obtenu l'autorisation de mener à bien son ambitieux projet. Aidé de son équipe, il débute les travaux en 1936 au centre d'ingénierie de l'entreprise au Canada. Au bout de deux ans, huit prototypes de pré-production sont livrés à des exploitations situées en Argentine afin d'effectuer des essais sur le terrain. Leur performance fait l'objet de tant d'éloges que la production est immédiatement autorisée et la première moissonneuse-batteuse révolutionnaire est livrée aux clients au début de l'année 1939.

La nouvelle moissonneuse-batteuse conçue par Tom était une machine à haut rendement destinée aux exploitations importantes. Elle était équipée d'une barre de coupe de 4,9 m, soit supérieure aux critères des années 30. Malgré le poids important et le coût élevé de la MH-20, elle fut très prisée des clients qui recherchaient les avantages des machines de récolte automotrices.

La conception et l’allure de la MH-20 rappelle celle d'une moissonneuse-batteuse moderne : la barre de coupe était située à l'avant, ce qui permettait d'ouvrir un champ et d'éviter les dommages causés aux cultures par les roues d'une moissonneuse-batteuse tractée. La position de conduite située au centre de la barre de coupe offrait une vue dégagée sur le travail.

La MH-20 reposait sur un châssis-poutre en acier et était équipée d'un moteur à essence également utilisé sur les tracteurs Massey-Harris, à l'instar d'autres composants de la transmission. Le réservoir d'essence se trouvait sous le siège du conducteur.

Vu le succès remporté par la nouvelle moissonneuse-batteuse auprès des grands exploitants et les demandes d'exportation à destination de l'Amérique et de l'Argentine, l'entreprise Massey-Harris s'est attelée au projet suivant. Celui-ci visait à créer une moissonneuse-batteuse automotrice plus petite, plus légère et plus abordable, que les petites exploitations privilégieraient.

Le nombre impressionnant de 925 MH-20 a été vendu en deux ans. Mais quand la nouvelle moissonneuse-batteuse MH-21 est arrivée en 1941, avec sa barre de coupe de 3,7 m, la demande était telle que la production annuelle a atteint 10 000 machines en 1949.

Pendant la seconde guerre mondiale, Massey-Harris a choisi la MH-21 pour organiser la première Brigade de récolte, les fameuses “Harvesting Brigades”. L'entreprise a obtenu l'autorisation de construire une flotte de moissonneuses-batteuses, qui a permis de récolter plus d'un million d'acres en une année en remontant vers le nord du pays au rythme du mûrissement des cultures.

Les moissonneuses-batteuses MH-20 et MH-21 ont permis à l'entreprise Massey-Harris de réaliser une percée importante en termes de machines de récolte. Les autres producteurs de moissonneuses-batteuses n'avaient plus d'autre choix que suivre le mouvement. La contribution de Tom Carroll à ce succès n'est pas tombée dans l'oubli. L'American Society of Agricultural Engineers lui a décerné une médaille d'or en 1958 pour sa contribution au développement de la moissonneuse-batteuse.