Actualités

Expérience inégalée de Massey Ferguson en matière de récolte

Depuis plusieurs siècles, Massey Ferguson met à profit son expérience en matière de récolte pour créer des innovations technologiques sans précédent.

Parmi elles : un tire-paille/batteur combiné, la moissonneuse-batteuse automotrice, la coupe à tapis MF PowerFlow, le premier écran d'information interactif installé à l'intérieur de la cabine, ainsi que la cartographie de rendement par GPS, qui a marqué le début de l'agriculture de précision.

L'entreprise puise les racines de son savoir-faire au milieu du 19e siècle, avec la création des entreprises canadiennes d'équipements agricoles Massey Manufacturing Company de Toronto et A. Harris, Son & Company de Brantford.

Lorsqu'elles fusionnèrent en 1891, elles étaient non seulement les entreprises de machines agricoles les plus prospères du Canada mais également déjà bien établies sur la scène internationale puisqu'elles exportaient leur gamme de matériel de récolte dans le monde entier.

Lieuses, moissonneuses, moissonneuses-batteuses, faneuses et faucheuses figuraient parmi les produits proposés. Lors de l'Exposition universelle de 1889 qui se tint à Paris, la Toronto Light Binder de Massey reçut le prix de la « Meilleure machine de récolte du monde ».

Le succès caractérisant cette période pionnière résultait du fait que l'entreprise était toujours au premier plan de la technologie agricole et attirait en son sein d'autres entreprises qui avaient elles aussi le flair pour l'innovation. Parmi elles, figurait notamment H V McKay Limited, le plus grand fabricant australien de machines agricoles, dans lequel Massey-Harris acheta des parts en 1930. Dans les années 1880, McKay avait ajouté un mécanisme de séparation à sa moissonneuse avec tire-paille existante (une machine qui ôtait les épis et les battait avec un batteur), puis breveté la machine. La « moissonneuse-batteuse » était née.

Sous la supervision de l'ingénieur Massey-Harris, Tom Carroll, natif d'Australie, amorça le développement de la première moissonneuse-batteuse automotrice commercialisée de l’histoire, le modèle Massey-Harris n° 20. Les animaux de trait devenus inutiles, cette technologie tout-en-un représentait une avancée majeure en matière de techniques de récolte.

Sa lame augmentait la largeur totale de l'avant de la moissonneuse-batteuse et son moteur de conception ingénieuse permettait d'activer le mécanisme interne et de propulser le véhicule, ensemble ou séparément. La machine (commercialisée plus tard sous la forme d'un modèle plus léger et plus compact, le MH N° 21) fit ses preuves pendant la seconde guerre mondiale, lorsque Massey-Harris monta sa Brigade de récolte composée de 500 moissonneuses-batteuses.

Celles-ci moissonnèrent des milliers d'hectares de grain tandis que la période de mûrissement remontait vers le nord de l'Amérique.

Le développement de la moissonneuse-batteuse automotrice se poursuivit tout au long des années 1940 et 1950. L'un des premiers modèles à être lancé sous la nouvelle marque Massey Ferguson fut le MF 35 destiné au marché nord-américain. Il s'agissait d'une machine compacte et bon marché pour les exploitations agricoles de petite ou de moyenne taille. Au milieu des années 1960, après l'introduction des nouveaux modèles MF 300, 400 et 500, Massey Ferguson représentait 18 % du marché mondial des moissonneuses-batteuses. L'une des innovations majeures apportées aux moissonneuses-batteuses fut l'ajout d'une cabine fermée. Celle-ci permettait de protéger le conducteur des éléments et, en particulier, de la poussière projetée pendant la récolte.

La première moissonneuse-batteuse MF à posséder une cabine montée en usine date du début des années 1970. Il s'agissait d'un modèle MF 750/MF 760 destiné au marché nord-américain. Les cabines intégrales firent leur apparition au début des années 1980, sur les modèles MF - le MF 500 et le MF 600 - destinés au marché européen.

En 1976, les ingénieurs de MF, sous la houlette de Jim McNaught, développèrent la coupe à tapis pionnière PowerFlow – une innovation qui continue de faire la différence sur les moissonneuses-batteuses MF d'aujourd'hui. Grâce à PowerFlow, la récolte est amenée l’épis en premier dans le convoyeur, au moyen de tapis en caoutchouc. Garantissant une alimentation constante de la machine et réduisant les pertes au niveau de la table et les obstructions au niveau de la machine, d'où une augmentation de près de 73 % du rendement en colza oléagineux, par exemple. Cette innovation fut présentée pour la première fois lors d'une réunion de la Royal Society of Engineers et reçut la médaille d'argent lors du Royal Show, au Royaume-Uni.

La taille des moissonneuses-batteuses ne cessait d'augmenter. En 1972, le modèle MF 760 était l'une des plus grosses moissonneuses-batteuses de l'époque ; elle était utilisée en Europe avec des coupes de 7,3 m. À la fin des années 1970, un modèle MF 760 établit une nouvelle norme en matière de capacité de récolte : 41,6 hectares moissonnés en une journée de travail. Le MF 860 vint remplacer le MF 760 au début des années 80. Sa puissance moteur était supérieure, atteignant le niveau exceptionnel (pour l'époque) de 184 ch entraînés par un moteur Perkins V8. En 1984, le Cascade Separator (dispositif retenant le grain, qui serait sinon tombé sur le sol, et le renvoyant dans la machine via un élévateur) fut introduit sur les modèles MF 850 et MF 860. Il pouvait accroître de 10 % la capacité standard.

En 1986, deux modèles axiaux - le MF 8560 et le MF 8590 - furent lancés. Ils utilisaient un rotor massif plutôt qu'un cylindre et des secoueurs. Le MF 8590 avait le plus long rotor - 4,2 m - de tous les modèles axiaux de l'époque. Avec le lancement de son modèle axial, MF devint la seule entreprise au monde à proposer à la fois des moissonneuses-batteuses axiales et traditionnelles sur le segment de la haute capacité.

Les systèmes électroniques ont, au début des années 1990, insufflé un nouvel élan au développement des moissonneuses-batteuses et ouvert la voie aux techniques d'agriculture de précision. Une nouvelle fois, Massey Ferguson fit figure de précurseur. Datavision (connue à l'origine sous le nom Daniavision) fut le premier écran d'information interactif installé à l'intérieur de la cabine. Plus tard, en 1991, Massey Ferguson introduisit le premier système de cartographie de rendement sur ses moissonneuses-batteuses. Utilisant la navigation par satellite GPS, Datavision ainsi que le capteur de rendement haute précision, les agriculteurs pouvaient contrôler pour la première fois la quantité de culture produite dans chacune de leurs parcelles.

Parmi les autres innovations apportées, mentionnons le réglage automatique de la hauteur de la table de coupe et le débit constant. La première innovation permet à la table de coupe de la moissonneuse-batteuse de mesurer les reliefs du sol et de maintenir une hauteur de coupe constante. Le débit constant est quant à lui destiné à maintenir au maximum la charge de la moissonneuse-batteuse dans différentes densités de récolte. Pour cela, il détermine la charge sur le batteur et modifie électroniquement la vitesse de marche avant de la moissonneuse-batteuse.

Chronologie d'une expérience inégalée en matière de récolte

  • 1938 Massey-Harris 20 : première moissonneuse-batteuse automotrice
  • 1944 Brigade de récolte : « une victoire automotrice »
  • 1948 MH 726 : première moissonneuse-batteuse entièrement produite à Kilmarnock (Europe)
  • 1950 La « moissonneuse-batteuse lieuse » de Ferguson
  • 1953 Fusion de Massey-Harris et Ferguson
  • 1956 Lancement de la production de moissonneuses-batteuses à Breganze (Italie)
  • 1958 Naissance de la marque Massey Ferguson
  • 1961 Départ à la retraite de Tom Carroll, ingénieur de Massey-Harris qui a mis au point la première moissonneuse-batteuse automotrice
  • 1965 Production à Eschwege, Marquette, Kilmarnock et Brantford
  • 1972 MF 760 : plus grosse moissonneuse-batteuse jamais produite à ce jour
  • 1977 Lancement de la coupe à tapis MF PowerFlow
  • 1990 Acquisition de Dronningborg (Danemark)
  • 1991 Lancement de la cartographie de rendement
  • 2009 Lancement de la moissonneuse-batteuse hybride MF Delta
  • 2010 Acquisition de Breganze (Italie)
  • 2012 Lancement de la cabine Skyline