Actualités

Antarctica2 fait écho à l’expédition au pôle sud de Sir Edmund Hillary en 1958 en tracteur

L’expédition Antarctica2 2014 visant à rallier le Pôle Sud en tracteur reproduit l’exploit de l’explorateur Sir Edmund Hillary qui a dirigé la première expédition mécanisée vers le Pôle Sud en 1958 à l'aide d'une flotte de tracteurs Ferguson TE20.

En 2014, 56 années après le voyage d’Hillary et 56 ans depuis la naissance de la marque Massey Ferguson, un tracteur MF 5600 fera une expédition similaire sur la glace.

Le 4 Janvier 1958, aux commandes de tracteurs TE20 de 28ch, l'équipe de Hillary est devenu les premiers explorateurs terrestres à atteindre le pôle Sud depuis l'expédition du capitaine Scott en 1912.

Dans son désormais célèbre télégramme envoyé à la société Massey-Harris-Ferguson Agriculture:
«Malgré des conditions tout à fait inappropriées de neige poudreuse et de hautes altitudes, nos Ferguson ont magnifiquement rempli leur mission et c’est grâce à leur extrême fiabilité qui a rendu notre voyage au Pôle possible. Stop. Merci pour vos bons voeux = Hillary "

À l'époque, la presse a décrit cela comme «Le dernier grand voyage dans le monde», bien que le titre officiel de l'expédition était l’expédition du Commonwealth Trans-Antarctique 1955-1958. Dirigée par un Anglais, Sir Vivian Fuchs, son objectif était d'être le premier à traverser le continent par voie terrestre - 50 ans après la tentative malheureuse de Shackleton – tout en collectant des données scientifiques.

En commun avec Shackleton, le plan de Fuchs était de faire le voyage de chaque côté du continent à partir de la mer de Weddell jusque la mer de Ross avec une équipe composés d’anglais, de néo-zélandais, d’australiens et de sud-africains.

Hillary a dirigé l'équipe néo-zélandaise et leur rôle principal était de mettre en place des dépôts de carburant, de nourriture et d’équipement sur la route menant au Pôle.

Ce fût ce travail d'approvisionnement qui a d'abord mis Hillary en contact avec les TE20s. Le tracteur avait déjà établi une bonne réputation dans l'Antarctique en 1954 quand un tracteur a travaillé pendant 565 heures sans une seule réparation après son arrivée sur le continent le 13 Février à des températures de moins 10°C.

Face à un déchargement et au transport de 500 tonnes de marchandises sur 16 km du navire à son camp de base, il est peu surprenant qu’Hillary se tourna de nouveau vers le «Fergie» pour le déchargement du navire. Il fallait, bien sûr, avoir des véhicules. « Notre problème a été résolu grâce à la générosité de Massey-Harris-Ferguson au Royaume-Uni et leurs agents CB Norwood en Nouvelle-Zélande. Ces entreprises nous ont prêté cinq tracteurs Ferguson modifiés pour fonctionner dans des conditions de neige ", écrit-il.

Les tracteurs ont été équipés de chenilles complètes et une roue supplémentaire de chaque côté. Les chenilles pouvaient être facilement retirées afin que les roues puissent être utilisées lorsque les conditions le permettaient. En outre, les tracteurs ont été peints en rouge (par opposition au gris Ferguson normal) pour les rendre plus faciles à repérer dans la neige.
Le voyage d’Hillary à travers l'Antarctique a rencontré de profondes crevasses dans la neige et la glace. Finalement, l'équipe a atteint le dépôt 700 le 15 Décembre 1957 - malgré l’échec de la perte d'un tracteur au fond d'une crevasse. Le tracteur et son conducteur ne furent sauvés que par l'arceau de sécurité coincé contre le mur de glace et qui a permis de maintenir le véhicule en place.

En atteignant sa destination, la mission d’Hillary était achevée. Il avait laissé derrière lui des dépôts d'approvisionnement remplis s’étirant tout le long du chemin de retour à la base Scott - prêts pour Fuchs et son équipe. Cependant, il se résolut à aller au sud-ouest afin de dégager des crevasses et trouver une route plus sûre jusqu’au Dépôt 700 pour Fuchs. Puis "le carburant et les véhicules le permettant et si la section trans-polaire ne demandant plus d’assistance," il serait parti pour le Pôle ou retrouver Fuchs si avait eu le temps.

Le 20 Décembre 1957, il a quitté le Dépôt 700. En contournant les crevasses, il a ouvert une nouvelle route pour Fuchs. L'équipe a continué pendant dix jours supplémentaires - parfois en difficulté à travers les crevasses et avançant au pas dans la neige épaisse. En Janvier, Hillary était en route vers le Pôle. Le 4 Janvier, dans l’après-midi, l'équipe a parcouru les derniers kilomètres sur de la neige molle pour arriver à la station américaine du Pôle Sud.

En arrivant à destination, Hillary a déclaré: «Notre Ferguson nous a conduit à plus de 1250 miles (2000 km) à travers la neige, la glace, les crevasses et le blizzard pour être les premiers véhicules à rallier le pôle Sud."

"C’est la preuve de la fiabilité intrinsèque des tracteurs et de l'ingéniosité des ingénieurs Ferguson qui ont permis que les tracteurs soient utilisés sans arrêt durant tout le voyage», remarque Campbell Scott, Directeur du Développement de la Marque Massey Ferguson. "Cette approche est inscrite dans l'ADN de l'ingénierie de Massey Ferguson et nous continuons de mettre l'accent sur la production de machines fiables, simples pouvant travailler partout dans le monde."
Un des TE20s Ferguson (nommés «Sue» par l'équipe) utilisé lors de l’extraordinaire expédition d’Hillary, a trouvé résidence maintenant dans le Centre de Technologie Massey Ferguson à Beauvais, France.
Les principaux partenaires soutenant Antarctica2 sont Massey Ferguson, Trelleborg, Castrol, AGCO Finance, AGCO Parts, Fuse Technology et MechaTrac. L'expédition va tenter de nouveau un aller-retour de 5000 km vers le pôle Sud en Novembre 2014-Janvier 2015.

www.AntarcticaTwo.com
#BELIEVEINIT