Actualités

Les héros du Pôle au salon de Paris Le Tracteur de l’Expédition Antarctica2 et le Pilote Principal réunis au SIMA

Massey Ferguson, une marque mondiale du groupe AGCO (NYSE:AGCO), annonce que le tracteur MF 5610 qui a capté l’imaginaire de millions de personnes de par le monde dans son voyage héroïque vers le Pôle Sud fait partie des vedettes de son stand au SIMA à Paris.

Le MF 5610 de l’expédition Antarctica2 sera rejoint par son pilote principal « Tractor Girl » Manon Ossevoort, qui a mené les 5000 km aller/retour du parcours au Pôle Sud en Décembre 2014.

En menant à bien cette mission, le MF 5610 a marqué l’histoire de son empreinte en devenant le premier tracteur agricole de série équipé de pneumatiques à atteindre le Pôle Sud Géographique par voie terrestre. Pour Manon Ossevoort, 38 ans, ce défi sur glace prouve que, avec conviction et détermination, les rêves peuvent vraiment devenir réalité. En s’appuyant sur les infaillibles facultés du tracteur Massey Ferguson et sur l’expérience de l’équipe polaire en support, le rêve de Manon vieux de 12 ans consistant à conduire un tracteur « jusqu’au bout du monde » s’est accompli en toute sécurité.

« J’ai été impressionnée par les performances du tracteur Massey Ferguson », dit-elle. « Il ne cesse d’avancer encore et encore et encore, comme un petit animal tenace qui trace son chemin à travers les étendues glacées. Et il s’est révélé être le meilleurs endroit où se trouver durant l’expédition, spacieux, chaud et confortable. Un havre de paix. Le jour durait 24 heures mais j’aimais faire ce que nous appelions la conduite de « nuit » alors que le reste de l’équipe dormait au camp précèdent. C’était juste moi et le tracteur, traçant notre route dans ces magnifiques paysages. Conduire au travers des « sastrugi », les vagues de glace, était comme escalader des rochers. C’est devenu un sport extrême pour nous, à tenter de les franchir vite et en sécurité ! Je suis réellement très fière du tracteur. Il est devenu mon ami le plus sûr et le plus fidèle. »

En commentaire, Campbell Scott, Directeur des Ventes et du Développement de la marque Massey Ferguson explique : « Nous sommes ravis que le tracteur figure sur notre stand et enchanté que Manon soit notre invité. Ses aventures sur la glace avec l’équipe forcent notre admiration. Nous avons été bouleversés par les réactions du large public qui a suivi l’aventure Antarctica2. C’était un exploit exaltant, et tant de personnes portent le tracteur dans leur cœur. Le MF 5610 a reçu un accueil digne d’un héros lorsqu’il est rentré sur son lieu de naissance à l’usine de production de Beauvais, France, il y a deux semaines. Nous sommes tous si fiers de sa réussite. »

Ce fut un incroyable voyage test à travers ce désert glacé semblant ne pas avoir de fin, long de 28 jours de conduite dont 17 pour atteindre le Pôle Sud et 11 pour en revenir. Le tracteur comme les huit solides membres de l’équipe ont été fortement sollicité par l’environnement hostile. Tout au long du parcours, ils ont côtoyé de dangereux champs de crevasses, des pentes abruptes, les infernales vagues de glace ou sastrugi (jusqu’à un mètre de hauteur), ainsi que la neige profonde et poudreuse. En franchissant les montagnes Gabienz à 3400 m d’altitude, les températures ont chuté à -56°C avec l’action combinée du vent.

Pour le MF 5610, l’expédition a représenté l’ultime test d’endurance. Il a régulièrement roulé 23 heures d’une seule traite, marquant seulement une pause pour le ravitaillement et le changement de pilote. Un régime et un environnement particulièrement violent, où la moindre intervention est rendue éprouvante par les températures glaciales, d’où la nécessité de pouvoir compter sur une machine simple et fiable. Tout au long des 5000 km du parcours, le moteur du MF 5610 a cumulé le nombre impressionnant de 760 heures de fonctionnement, ce qui est plus que le temps de travail normal accompli en deux ans dans bien des exploitations.

Le technicien en Chef de l’expédition était Nicolas BACHELET, qui a aussi partagé la charge des heures de conduite. « Les performances du tracteur ont été au-delà de mes attentes, » a-t’il déclaré. « L’escalade des montagnes était spectaculaire. Certaines pentes étaient très raides, mais le MF 5610 a fait face aisément. Une expérience fantastique. J’ai été particulièrement impressionné par le moteur tout au long du parcours. Il fonctionnait avec du carburant aviation, mais il n’y avait pas de problèmes. Sur l’ensemble du trajet, nous avons dû changer une courroie de ventilateur et quelques boulons, mais compte tenu des conditions extrêmement difficiles, ce n’est rien du tout. La chose la plus importante à retenir lors des interventions dans ces conditions de froid extrême, est de ne pas toucher le métal à mains nues au risque qu’elles soient brûlées par le froid. Porter des gants en permanence est impératif, ce qui signifie que cela prend beaucoup plus de temps de mener à bien n’importe quelle tâche. Une autre leçon importante retenue est : ne pas repousser une intervention, peu importe que vous soyez fatigué, voire épuisé. »

L'équipe Antarctica2 a profité du meilleur des télécommunications du 21e siècle et a pu informer de son arrivée au pôle Sud en direct par satellite. Leurs messages et leurs vidéos ont été immédiatement transmises à travers le monde via les médias sociaux.

Le Directeur artistique et caméraman Simon FOSTER était responsable des prises de vues et de leurs transmissions vers la base via le système satellite Iridium. Comme le reste de l’équipage, il a aussi pris part à la conduite du MF 5610.

« Ce qui est remarquable pour moi est la façon dont le tracteur s’est adapté facilement aux évolutions du terrain, traversant avec succès la neige molle comme les sastrugi les plus durs. C’est une machine très intuitive à conduire. L’Antarctique est un environnement éprouvant mais aussi très enrichissant pour un photographe. Parmi les milliers de photos et de séquences vidéo, mon image préférée est celle du tracteur apparaissant comme une tache rouge dans le vaste paysage blanc sur fond de montagnes. Elle donne vraiment la mesure de l'énormité du défi de l'expédition. »

Antarctica2 est la seconde expédition au Pôle Sud en tracteur Massey Ferguson. La première a été entreprise par l’expéditeur Sir Edmund Hillary qui a atteint avec succès le Pôle Sud avec une flotte de Ferguson TE20 spécialement adaptés et équipés de chenilles. Le parcours d’Hillary long de 2177 km a nécessité 60 jours et l’équipage est rentré par avion du Pôle Sud.

Comme son prédécesseur TE20, mis à part quelques préparations pour le protéger du froid intense, le MF 5610 est aussi un tracteur agricole de série disponible pour les agriculteurs partout dans le monde. Il entre lui aussi dans l’histoire en étant le tout premier tracteur à roues équipées de pneumatiques agricoles plutôt que de chenilles à atteindre le Pôle Sud par voie terrestre. Les pneumatiques ont été développés et fournis par l’un des partenaires clés de l’expédition, Trelleborg.

En atteignant le Pôle le 9 décembre, l’équipage 2014 d’Antarctica2 a transmis l’exaltante nouvelle : « 90° Sud, le plus au Sud où quiconque puisse aller. C’est incroyable, au Pôle Sud, il y a un tracteur Massey Ferguson ! Nous sommes tous très heureux d'être ici et si fier d'être pris en photo comme des héros avec le tracteur qui ne nous a donné aucune raison de douter qu'il serait à même de relever le défi ".

En plus de l’aide de Massey Ferguson qui a fourni le tracteur, Antarctica2 a pu compter sur le soutien partenaires leader de l’industrie agricole tels que Trelleborg, Castrol, AGCO Finance, AGCO Parts, Fuse Technologies et MechaTrac.